Golemův šém

Le cacaoyer, le cacao et le chocolat

Progressivement, les petites chocolateries apparaissaient et la demande des fèves de cacao montait alors en flèche. Les plantations de cacao en Amérique n’arrivaient plus à satisfaire, malgré leur constant élargissement, à cette demande croissante de fèves de cacao et pour cette raison, la culture de cacaoyer a été exportée progressivement en Afrique, puis même au Sri Lanka, à Java et au Madagascar.

kakao_6kakao_7kakao_8kakao_9kakao_10kakao_11


L’Europe du 17e siècle absorbait littéralement toutes les nouvelles choses venues d’outre-mer. C’est ainsi que les trois boissons aux effets stimulants sont devenues très en vogue : il s’agissait du chocolat, du thé et du café. En effet, c’était l’Amérique qui a donné le chocolat au monde entier, comme c’était le cas pour l’Asie et le thé, alors que le café venait d’Afrique. D’ailleurs, c’était avant tout leur influence sur la politique coloniale et commerciale qui a permis la familiarisation de ces boissons dans les pays respectifs. Plus tard, la concurrence se maintenait entre le thé et le café tandis que le chocolat gagnait le terrain partout en tant qu’une délicatesse raffinée.

kakao_12kakao_13kakao_14kakao_15kakao_16

kakao_maly_bg

12